Allez-tous vous faire foutre de Aidan Truhen

Jack Prise assume ce qu’il est et ce qu’il fait, le reste n’a que peu d’importance à ses yeux.

Il a créé un métier dans lequel il excelle. Il vend de la cocaïne en se servant de toutes les nouveaux moyens techniques et des dernières technologies.

Il a monté un système qui fonctionne parfaitement et qui lui rapporte une petite fortune. Tout est crypté, dissimulé.

Tous ses mouvements bancaires passent par de la cryptomonnaie auprès des banques créées pour ce type d’opération. Du cash qui passe par tellement de circuits qu’il ressort des lessiveuses plus propre que propre.

Il a édifié un Uber Coke au sommet de son art et surtout, il a su rester sous les radars. Il vend le meilleur produit du coin et ses clients sont le haut du panier.

Quand sa voisine du dessous est retrouvée morte exécutée, il a tendance à s’en émouvoir.

Non qu’il l’appréciât plus que ça, mais elle faisait partie de son univers proche. Dans son métier, le hasard mène au cimetière.

Il se méfie du moindre changement dans ce qui l’entoure quitte à paraître un peu paranoïaque. Il se met à poser quelques questions, à farfouiller dans la vie de la mamie, bref, il secoue l’arbre.

Quelqu’un n’aime pas !

Alors qu’il pousse la porte de son appartement, le temps de se rendre compte que quelque chose cloche, il se fait cueillir dans tous les sens du terme.

Plusieurs individus le rouent de coups et le laissent au sol, en bouilli. Son appartement est pourtant très sécurisé. Si plusieurs personnes ont pu entrer chez lui sans déclencher les alarmes, c’est qu’on les a aidés.

Qui ?

Pourquoi ?

Quelqu’un a embauché une mystérieuse organisation, les Sept Démons. Ils sont connus comme le loup blanc. Personne ne leur échappe. Ils ont été payés pour le tuer.

Rien de personnel, c’est le boulot. Non mais ils croient quoi les gus ?

Tous ceux qui le connaissent lui disent : ne te fatigue pas, autant te pendre ou négocier.

Ils n’ont jamais échoué et ne s’arrêtent qu’une foi la mission réalisée. Ils ont le personnel, des ressources illimitées et les relations.

Et là, c’est comme un déclic. Jusqu’à maintenant, Jack restait dans les clous et était sage. Il se contenait d’agir proprement.

Yooouuuuupiiiiiiiiiiiiiii !

Quelqu’un a changé les règles. C’est comme les mannes d’un barrage que l’on ouvre. Un volcan qui explose et un être s’éveille.

Jack Prise a mué, muté en quelque chose que personne n’a encore vu. Il va enfin pourvoir respirer et s’éclater sans se retenir.

Avant tout, en apprendre plus sur ce mystérieux groupe qui veut le descendre. Viendra après le pourquoi, mais pour cela, il faut survivre.

Il chauffe sa matière grise. Ses dernières années, il a appris à se servir du système. Il s’est bien entouré mais, a aussi appris par la même occasion. Il est devenu expert dans tout un tas de domaines que personne ne connaît.

Il sait que se tenir en défense ne suffit pas, il va devoir répondre et être efficace.

Avis du traqueur :

C’est un thriller pour les grandes personnes.

Il faut s’accrocher et malgré tout, on en prend plein les ratiches.

En même temps, lisez ce roman dans les transports en commun avec la page de garde, forcément, les gens risquent de vous jeter des regards courroucés (j’aime ce mot).

Quel titre ! Penser pour retenir l’attention et force est de reconnaître qu’il m’a attiré.

C’était peut-être un coup marketing, là encore, mais il fallait que le récit suive. En faisant défiler les pages, je me suis rendu compte que l’auteur s’est éclaté à l’écrire.

Aidan Truhen est un nom de plume, l’auteur britannique a changé de nom le temps d’un livre. Il s’est essayé au style du polar noir et s’est lâché.

Il déroule son histoire devant nos yeux et la développe tout en réussissant à nous surprendre. Il nous régale de saillies verbales toutes plus révoltantes les unes que les autres. On a affaire à un gus complètement barge qui s’autorise tout et qui a ouvert toutes les vannes.

Chaud devant !

Un thriller déjanté avec des personnages sous acide. Un héros intelligent et complètement amoral. Des explosions singulières et des bouts de matière cérébrale dégoulinant sur les murs

L’auteur utilise la première personne et nous parle au présent.

Tout est en direct. C’est comme si l’acteur se tournait face à la caméra et nous parlait. Comme Ferris Bueller (La folle journée de Ferris Bueller) ou Frank et Claire Underwood (House of Cars).

On entre très vite dans la tête du héros et dans sa vie. Il est redoutable, amoral et surtout, refuse d’obéir à qui que ce soit.

Il a une vraie capacité à tout faire exploser avec une intelligence hors du commun et une méticulosité tranquille. C’est, avant tout, un redoutable adversaire qui va rendre coup pour coup en surchauffant ses neurones et en excitant ses synapses pour trouver les failles de cette organisation surpuissante.

Ils ont lâché des lions sur lui, ils vont voir qui est Jack Prise. Il sort de sa tanière, lève toutes les barrières, il peut enfin se lâcher.

Franchement, on se fait plaisir, l’auteur se régale et ne se donne aucune limite dans le gore ou la noirceur des personnages. On tombe parfois dans le cliché sur pattes, mais on est plutôt satisfait du plaisir que nous procure la lecture de ce thriller noir.

Il faut reconnaître que le nombre de coups tordus imaginés par Jack Prise est impressionnant. Il nous surprend alors que tout est devant nos yeux. Comme un matou avec une souris, il joue avec elle avant de la boulotter.

     Allez-tous vous faire foutre de Aidan Truhen Éditions Sonatine

    Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2JUjCUG

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X