Bloc 11 de Piero Degli Antoni

1944, les Russes avancent inexorablement sur le front, l’Allemagne Nazie a compris. La propagande commence à s’essouffler.

Les plus hauts dignitaires savent qu’ils doivent tout faire disparaître, certaines de leurs actions ne doivent jamais apparaître au grand jour.

Tout doit disparaitre.

A Auschwitz, trois prisonniers se sont évadés. La sanction est immédiate.

Dix captifs sont sortis des rangs afin d’être exécutés.

Alors que les soldats sont alignés et tiennent en joue leurs cibles, leurs doigts se posent sur la gâchette de leurs fusils, ils vont faire feu.

– Arrêtez !

Breitner stoppe l’exécution.

Les soldats sont énervés.

On les a privés de leur dû, tandis que les captifs, eux, reprennent leur souffle.*

La connexion cerveau poumon se fait difficilement.

Ils attendent inquiets, ils savent que leur bourreau ne fait jamais rien par hasard.

Le commandant Breitner est un manipulateur hors norme.

Son truc à lui, c’est jouer avec le cerveau des autres, le reste n’est qu’une obligation, une suite d’ordres qu’il exécute sans se soucier du reste.

Les jeux de l’esprit l’intéressent.

Et là, une idée lui est venue.

Ces dix prisonniers, il les connait, il connait leur histoire, il connait leur famille pour certains.

Il va jouer avec eux.

L’expérience, les dix prisonniers sont transférés dans le Bloc 11. Ils vont avoir toute la nuit pour choisir parmi eux la personne qui mourra au petit matin.

S’ils refusent, ils seront tous exécutés.

En parallèle, Breitner commence une partie d’échec un peu particulière avec son fils.

Il nomme les pièces du jeu d’échec du nom des prisonniers.

Tout au long de la nuit, il joue, à chaque changement sur l’échiquier, il fait vérifier le Bloc 11.

Pour rendre l’expérience encore plus complexe, il intègre d’autres prisonniers qui vont venir chambouler l’équilibre du groupe.

Mais toujours, il anticipe les réactions, il devine, il sent, il teste.

Et toujours Breitner qui déplace ses pièces face à son fils.

En même temps les mauvaises nouvelles du front tombent, mais les yeux toujours fixés sur le Bloc 11, il attend le petit matin avec impatience.

Seulement voilà, dans le Bloc 11 quelque chose se produit, quelque chose que personne n’avait envisagé.

Ces alliances improbables se mettent en place, des groupes se forment, des haines se changent en liens puissants.

Avis du traqueur :

La mécanique bien huilée du directeur va donner quelque chose que personne n’attendait, et nous non plus.

Un partie d’échec au milieu d’un enfer.

Les lignes de dévore, notre fréquence cardiaque grimpe comme une flèche.

L’auteur nous place au centre de l’histoire, avec des individus qui survivent et tentent de garder une dernière lumière afin de ne pas sombrer complètement.

Un roman surprenant qui s’empare de vous et nous embarque dans son histoire.

Chaque personnage est prenant et bouleversant.

    Bloc 11 de Piero Degli Antoni Éditions ArchiPoche

    Pour vous procurer ce livre: https://amzn.to/2UgT4SI

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X