CHOUQUETTE D’OR N°11

On s’embarque dans une nouvelle enquête du Département V avec l’inspecteur Mørck, l’explosive Rose et le toujours plus surprenant Assad.

À eux trois, ils vont nous plonger dans une des pages les plus sombres du Danemark.

En 2010, après une agression brutale à Copenhague, la fougueuse et pétillante Rose rouvre un cold case concernant la disparition toujours inexpliquée d’une belle-de-nuit.

Malgré une vie privée pleine de rebondissements, Mørck est vite attiré par cette affaire. Son nez d’enquêteur le titille.

La réactivité de Rose le dope.

Après des recherches aussi frustrantes qu’épuisantes, Rose et Assad trouvent d’autres disparitions du même genre au même moment.

En ratissant large, ils finissent même par trouver un point commun à tous. Un endroit qu’ils ont fréquenté d’une manière ou d’une autre. L’île de Sprogo.

Dans les années 50, de très jeunes femmes y sont internées. Elles y sont maltraitées au quotidien puis, au final, stérilisées de force.

C’est à travers le parcours de vie de Nete Hermansen que nous découvrons l’étendue des méfaits.

C’est terrifiant !

Certains paragraphes vous prennent les tripes et la gorge.

Au fil des pages, on découvre des pratiques qui perdurent depuis des années sur tout le territoire.

En 2010, les idéaux se sont structurés. L’organisation est devenue riches et puissante.

Les héritiers ont lissé leurs discours, leurs idées sont enrobées d’emballages rutilants et de jolis nœuds colorés.

Ils sont sur le point d’entrer au gouvernement. Le travail de sape et de corruption commencé des années plutôt à payer.

Mørck, Rose et Assad sont autant de cailloux pointus dans leurs belles chaussures qui pourraient encore les empêcher de franchir les sphères du pouvoir.

Ils sont seuls, mais incroyablement tenaces.

Face à ce danger pouvant ruiner des années d’efforts, des ordres sont donnés.

La cause est plus importante que le reste !

Toutes les personnes qui pourraient les empêcher d’atteindre leurs objectifs doivent disparaître. Toutes, quitte à finir le travail commencé sur l’île de Sprogo et nettoyer le reste. No limite !

Les cadavres commencent à pleuvoir…

Avis du traqueur :

Et de deux !

Plus il écrit, plus il devient bon.

Après Délivrance, qui marque une vraie évolution, Dossier 64 frappe par une histoire incroyable et la justesse des personnages qui nous happent dès le départ.

Nete Hermansen, le destin d’une petite fille qui bascule dans la terreur.

Un thriller d’une intensité hors norme qui laisse le lecteur tremblant et nauséeux.

Le talent de l’auteur est d’arriver à nous parler de faits réels en nous maintenant tendus comme une corde à piano.

Il utilise le récit de plusieurs époques qui nous permettent de suivre l’évolution de toute l’histoire.

Il fait se rejoindre ces récits et les personnes concernés pour que l’affaire se fracasse dans le présent et explose aux grands jours.

On voit comment quelques individus bien décidés peuvent entraîner et marquer au fer rouge des innocents sans que personne ne remettent en question quoi que ce soit.

Un livre prenant, qui nous tient en haleine jusqu’à la fin. À dévorer comme les chouquettes, sans modération.

CHOUQUETTE D’OR N°11

Dossier 64 de Jussi Adler-Olsen Edition Livre de poche

Pour vous procurer le roman : https://amzn.to/2Pk8UYy

Du même auteur

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X