Emma dans la nuit de Wendy Walker

CHOUQUETTE D’OR N°34

Emma avait 17 ans et Cassandra 15 ans quand elles ont disparu.

Trois ans ont passé quand Cassandra retrouve le chemin de la maison et frappe à la porte de ses parents.

La jeune fille est seule.

Quand sa mère ouvre la porte, elle ne reconnaît pas tout de suite sa fille.

Le FBI est immédiatement prévenu.

À l’époque, personne n’avait réussi à trouver quoi que ce soit sur cette affaire.

Était-ce un enlèvement ? Une fugue ? Étaient-elles encore en vie ?

Cassandra explique l’enlèvement dont sa sœur et elle ont été victimes.

Il faut aller vite, Emma est toujours sur l’île. Il faut y retourner pour la sortir de là.

Il faut sauver Emma !

Cassandra raconte tout ce dont elle se rappelle au FBI.

Emma et elle ont été retenues prisonnières sur une île pendant trois ans.

Elle relate comment elle a élaboré, avec Emma, son évasion. Elle raconte aussi pourquoi cela a pris autant de temps.

Elle narre sa première tentative d’évasion et pourquoi elle a échoué.

Elle explique, comment elle a planifié la deuxième évasion en utilisant une des personnes présentes sur l’île.

Quand le FBI lui demande pourquoi Emma ne l’a pas accompagnée, Cassandra lâche sa première bombe !

C’est à cause du bébé !

Si elles sont parties cette nuit-là, c’est parce qu’Emma était enceinte !

Toutes les théories fumeuses avancées à l’époque par les équipes d’enquêteurs étaient fausses.

Enfin, pas toutes !

Pour le Dr Abigail Winter qui suit cette affaire aux côtés du FBI depuis le début, quelque chose ne collait pas.

Elle s’était intéressée de plus près à la famille Tanner.

Cassandra décrit l’île où elles ont été retenues prisonnières. Malgré tous les détails qu’elle donne sur cet endroit, ce n’est pas assez précis.

Les autorités comprennent qu’elles vont avoir du mal à retrouver l’île. Les précisions sont trop floues, les recherches vont être plus longues que prévu.

Abigail Winter comprend vite que Cass ne dit pas tout.

Elle semble avoir tout planifié.

Pourquoi ?

Lors de leurs disparitions, Abby Winter avait détecté des problèmes dans cette famille.

La famille Tanner lui en rappelait une autre, la sienne.

Lors de la disparition d’enfants, des modes opératoires sont mis en place par les groupes de recherche.

La plupart des pistes suivies venaient d’informations données par la mère. Elles concernaient une dispute que les sœurs auraient eue avant leurs disparitions.

Depuis le retour de Cassandra et certaines informations qu’ils n’avaient pas trois ans plus tôt, Abigail Winter, s’intéresse de plus en plus à Mme Martin.

Elle finit par découvrir que sous le vernis des apparences, Mme Martins est une mère narcissique.

La psy du FBI connaît bien cette pathologie, elle sait ce que peut engendrer cette maladie au sein d’une famille.

Tout ce qu’elle avait deviné sur cette famille montrait des phénomènes dysfonctionnels.

Quand elle en avait fait part à son collègue et l’avait défendu après de sa hiérarchie pour travailler différemment trois ans plus tôt, elle avait été renvoyée dans ses 22.

Elle va s’y coller maintenant.

Que s’est-il passé trois ans auparavant ?

Quand Cassandra raconte son histoire, Abby a l’impression que la jeune fille veut lui raconter certaines choses.

Les langues se délient. Le collègue d’Abby décide de la laisser faire et de la suivre.

Cassandra donne des informations importantes aux enquêteurs.

Des flash-back permettent de nous plonger au sein de la famille Tanner avant la disparition des jeunes adolescentes.

On vit des situations et des scènes absolument terrifiantes.

L’apparence lisse et parfaite de la famille se fissure !

Cassandra dit-elle toute la vérité ? Emma est-elle encore en vie ?

Où est ce bébé et surtout arriveront-ils à temps pour le sauver !

Avis du traqueur :

Je ne connaissais pas Wendy Walker.

Avec Emma dans la nuit, j’ai découvert une auteure incroyable qui secoue tant dans son intensité d’écriture que dans son style.

Elle nous accroche dès la toute première ligne et nous garde au creux de ses mains tout au long de sa narration.

Ses personnages sont terriblement réalistes et prenants.

On est embarqué à leurs côtés durant tout le récit.

On suit cette enquête au plus près et on découvre des faits que Cassandra décide de nous faire découvrir.

Nous découvrons une vérité terrifiante qui nous glace.

Elle nous manipule et nous entraîne exactement là où elle le désire.

Wendy Walker écrit un thriller psychologique sur une pathologie que je ne connaissais que par les petites blagues de mes parents. Ils me chambraient quand je passais ma vie devant le miroir avant de sortir avec mes potes, à une époque ancienne où j’avais des cheveux, si si, et même, ils étaient longs en plus, c’est dire.…

La bonne blague « arrête de te regarder dans la glace, tu vas tomber dedans.»

Le narcissisme est une maladie rarement abordée par les auteurs et surtout méconnue du grand public

Pas suffisamment sexy et surtout incroyablement difficile à démontrer.

Celles et ceux qui en sont frappés sont d’incroyables manipulateurs. Ils ou elles réussissent, la plupart du temps, à dissimuler les conséquences de leurs actes à la police ou aux services sociaux.

Les dégâts sur les proches sont colossaux, en premier lieu sur les enfants. Tous ceux qui sont dans leur entourage sont impactés par ce comportement.

D’où l’importance de la psychologue du FBI, Abby Winter.

Comme souvent, les auteurs sont en avance sur les autres corps de métier.

Ils abordent des pathologies parfois complexes mais terriblement destructrices.

Wendy Walker nous fait entrer dans une maison où les enfants vivent un enfer. Ils tentent de survivre.

On découvre une galerie de personnages et l’impact que cela a sur tous ceux qui sont proches des enfants et de leur mère.

Comme vous le savez, la traque des livres est une passion. J’essaie toujours de trouver le roman qui me surprendra et vous donnera l’occasion de vous éclater. Tomber sur une pépite est toujours un moment magique.

Le quatrième de couverture m’intriguait.

Dès les premières lignes, je me suis fait embarquer. Le récit de Cassandra est incroyablement addictif. On voit des vérités apparaître et une fausse réalité se fissurer.

À travers Cass, Wendy Walker lève le voile peu à peu sur ce qui s’est réellement passé ce soir-là.

Ce qu’elle va mettre au jour est bien plus violent et pervers qu’il n’y paraît.

Elle a mis au point un plan aussi machiavélique que terrifiant pour coincer une manipulatrice redoutable.

Elle a mis trois ans à tout préparer.

Trois ans pour penser, préparer chaque étape, anticiper chaque coup sur l’échiquier.

Manipuler une personnalité toxique et réussir à porter l’estocade pour révéler une vérité cachée depuis plusieurs dizaines d’années.

Montrer les conséquences des dysfonctionnements en révélant les secrets qu’elle a trouvés juste avant de disparaître.

Cassandra s’est promis d’être forte. Elle doit se tenir au plan.

L’histoire est aussi prenante que terrifiante. Un rythme qui ne vous lâche pas.

L’auteur met en place un puzzle d’un machiavélisme aussi redoutable que terrifiant qui laisse sans voix.

Wendy Walker nous conduit à croire à bien des choses, pour ensuite nous dévoiler une vérité aussi fracassante que renversante.

On cherche constamment à démêler le vrai du faux, en tentant de découvrir ce qui se cache derrière les personnages.

Et vous savez quoi, ….. Et bien lisez-le !

À dévorer, comme des chouquettes !

    CHOUQUETTE D’OR N°34

     Emma dans la nuit de Wendy Walker Éditions Pocket

    Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2IhHZe3

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X