Henniker de Arnault Pfersdorff

Thomas Barber est né le 11 septembre 1978 dans le Connecticut. Il a été élevé et choyé par deux femmes. Sa mère, Betsy, et sa compagne, Cary, qui fait irruption dans leurs vies quelque temps après sa naissance.

Le 11 septembre 2001, Thomas reçoit un appel téléphonique. Il s’approche de la fenêtre et écoute une femme médecin secouriste lui apprendre qu’elle vient de trouver sa mère morte dans son bain.

Au même moment, il voit le premier avion s’écraser sur les tours jumelles.

Thomas n’arrive pas à ouvrir la bouche et à répondre au médecin.

Celle-ci lui répète que sa mère est morte. Un deuxième avion percute les tours.

Il assiste en direct à l’attentat tout en apprenant la mort de sa mère. C’est aussi le moment où il aperçoit des individus en combinaisons blanche se diriger vers les décombres des tours. Des milliers de gens fuient.

L’une des tours s’effondre créant une vague de poussière qui recouvre tout.

Les hommes en blanc se précipitent vers les décombres. Ils sont cryogénistes. Un de leurs clients se trouve sous les décombres.

Ils doivent le sortir rapidement afin qu’il soit cryogénisé. Il a payé très cher pour cela.

Thomas suit des études de médecine, mais il est de moins en moins sûr de vouloir devenir médecin. Ce jour-là, tout se déclenche. Il va devenir cryogéniste.

Très vite, il se retrouve embarqué dans un métier qui le passionne. Il se retrouve à faire le tour du globe. C’est incroyable le nombre de nababs prêts à dépenser une fortune pour être conservé et se donner une chance de se réveiller des années plus tard tout réparé.

Quelques jours après la mort de sa mère, Cary a appris le nom de son père et l’histoire de sa naissance.

Son père s’appelle Thierry Murckensturn. Il a américanisé son nom en Terry Murken quand sa femme et lui ont quitté l’Alsace pour émigrer vers les États-Unis.

Thomas aimerait comprendre pourquoi son père a fait inhumer son épouse en Alsace alors qu’elle est morte en 1977 dans le New Hampshire.

C’était un couple solide qui avait tout partagé. Ensemble, ils ont traversé la guerre, l’exil, le redémarrage à zéro sur la côte Est américaine et tout ce que la vie se charge de mettre sur votre route pour vous mettre les nerfs en pelote.

Marcelle est morte d’un cancer après quinze mois de souffrance, bourrée de morphine.

La mère de Thomas en rencontrer Terry parce qu’elle était infirmière à domicile. C’est elle qui a accompagné Marcelle dans sa maladie jusqu’au bout.

Voyant un veuf éploré et effondré, elle est restée avec lui quelques jours pour être sûr qu’il ne fasse pas de bêtises.

Neuf mois plus tard, Thomas pointait le bout de son nez.

Une mort avait donné une vie, une forme de cycle de la vie.

Actuellement, son père est hospitalisé à Henniker. Il s’est effondré alors qu’il pétait le feu.

Après une visite auprès de son père, il entre dans la maison de celui-ci.

Bien que sa mère lui ait caché les rapports qu’il avait avec lui, il se souvient être entré dans cette maison à plusieurs reprises quand il était enfant.

Son père ne reviendra pas dans cette maison, il va falloir qu’il fasse un peu le tri. Il commence par le grenier.

Beaucoup de vieux vêtements, des vieilles lettres, puis il tombe sur une photographie qui le bouleverse.

Elle montre son père jeune en tenue de SS.

Après en avoir parlé à certains proches, il décide de partir pour l’Alsace où il espère trouver des réponses aux questions qu’il se pose.

Il rend visite dans cimetière où la femme de son père est enterrée. Il filme plusieurs stèles qu’il pourra montrer à son père quand il sera rentré.

Il tente de reconnaître des noms qui pourraient avoir un rapport avec le nom de jeune fille de Marcelle ou l’ancien nom de son père.

Il découvre un autre mystère gravé sur une pierre tombale.

Il se rend dans une mairie pour en apprendre d’avantage. Il commence une enquête complexe qui va s’avérer vitale à ses yeux et qui va changer sa vie en profondeur.

Avis du traqueur :

Une très belle découverte et un sujet toujours brûlant bien que des dizaines d’années se sont écoulées.

Les dommages sont encrés en profondeur et ont laissé des cicatrices encore très douloureuses.

Il va découvrir la complexité de la région, traversée par trois guerres.

Des familles éclatées par des décisions brutales et des exactions peu connues par la plupart des gens. L’Alsace a été annexée très vite pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Cette région est considérée comme allemande et reçoit pour l’occasion un traitement plus répressif.

C’est aussi dans cette région, que la France a un camp de redressement SS, appelé le camp de Schirmeck.

On y envoie en premier tous les opposants de la région.

De plus, à six kilomètres, se situe le camp du Struthof, un peu plus loin dans les montagnes.

La répression est sans précédent. Personne ne peut parler français, dans le cas contraire, la personne est déportée à Schirmeck et sa famille aussi.

On découvre certains faits historiques et les conséquences que cela a eu pour cette région. À travers Thomas, on comprend un peu mieux une région atypique de notre pays.

Un livre qui propose des clés qui permettent de mieux connaître l’Alsace. À titre personnel, je ne connaissais pas l’histoire des « malgré-nous » ni de ces camps.

Pour conclure, une enquête passionnante  qui vous plonge dans une région et dans une époque terrible

    Henniker de Arnault Pfersdorff Éditions La Geste Moissons noires

    Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2JoNlWJ

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X