Projet Anastasis de Jacques Vandroux

Isabelle Desmondières, une Workingirl à la vie privée pleine de surprises, est retrouvée morte chez elle.

Avant de mourir, elle a été horriblement torturée.

Devant ses exploits privés, les enquêteurs commencent à enquêter du côté des milieux libertins de la région.

Quelques jours plus tard, une gentille mère de famille, à qui on donnerait le bon dieu sans confession, est retrouvée immolée.

Des étudiants l’ayant vu brûler ont éteint l’incendie.

Le médecin de la scientifique a retrouvé les mêmes blessures et les mêmes habitudes qu’Isabelle Desmondières.

Nadia Barka est chargée de l’enquête.

C’est l’un des meilleurs Officiers de Police Judiciaire de sa génération.

La naissance de sa fille a bouleversé ses sens. Elle est sur le fil.

Les élites lyonnaises semblent mouillées d’une manière ou d’une autre dans cette histoire.

Tous semblent protéger le gardien en chef et se couvrent les uns les autres. Ils décident de fondre sur Barka.

Malgré des recherches tous azimuts, son équipe ne trouve rien.

Enfin, presque rien. Un début de quelque chose qui pourrait les aider.

Le seul point commun des deux femmes est un tatouage.

Cette marque date d’une période où l’inquisition ravageait les régions d’Europe.

Ce tatouage vient du Vercors.

Les réponses pourraient se trouver dans le passé.

Pour se faire oublier et ne pas devenir folle, Nadia Barka part pour Rome avec un vieil ami ecclésiaste.

Elle est prête à tout pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui.

Qui ? Pourquoi ? Comment ?

Et voilà qu’elle apprend que certains documents importants se trouvent chez ce vieil aristocrate misanthrope Italien qui ne reçoit plus personne depuis si longtemps.

Elle n’a pas fait tous ces kilomètres pour rester à la porte. Elle va devoir savoir le prendre.

Munie de ses plus beaux atours et de son regard de feu, elle part à l’attaque de la citadelle.

Il rend les armes et raconte une histoire.

Par un ami Italien, le Vatican ouvre ses portes sur les plus grands secrets des grands procès de l’inquisition du XII siècle.

Elle y découvre l’histoire complète.

Le capitaine rentre vers Lyon. Les morts continuent à tomber et elle est bien décidée à arrêter l’enchaînement sanglant.

Le milieu du grand banditisme et des proxénètes entrent dans la danse.

Des hommes, sans foi ni loi, déboulent dans le jeu et font feu de tout bois.

Le mari de Nadia s’occupe des proxénètes, mais s’oblige à intervenir au beau milieu de son enquête à elle.

Il veut la protéger, qu’elle soit d’accord ou pas.

Avis du traqueur :

Une histoire aussi prenante qu’haletante.

L’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout du livre en gardant sous le coude des explications qu’il ne donne qu’à la toute fin.

Vandroux est malin comme un renard.

Il manie le bon mangé des régions, les histoires et légendes des contrées et les mêlent à une histoire ancrée à notre époque.

Par la même occasion, il organise des scènes d’action hyper réalistes qui font gicler dans nos veines de l’acide de batterie.

On observe les individus s’affronter les uns contre les autres.

La chorégraphie est parfaitement orchestrée par l’auteur.

Ses scènes d’action donnent une énergie incroyable au récit.

Elles donnent du mouvement entre deux histoires et accélèrent notre lecture pour aller vers la fin.

À dévorer comme les chouquettes, sans modération.

    Projet Anastasis de Jacques Vandroux Éditions Robert Laffont

    Pour vous procurer ce livre: https://amzn.to/30fWng0

    Du même auteur :

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X