Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

Le métier d’Heidi, c’est aider les autres. C’est un sacerdoce ou, pour son mari, une pathologie. Tout dépend du point de vue duquel on se place.

La première fois qu’elle voit la jeune femme, c’est sur le quai de la gare de Fullerton, à Chicago.

Le quai est bondé.

Il tombe des trombes d’eau sans compter un froid de canard carabiné.

La jeune femme serre son bébé dans ses bras en créant ainsi un cocon le protégeant de toutes les attaques extérieures.

Cette vision la hante.

La vision de cette jeune femme et de son enfant seuls sous la pluie et dans le froid la marque au fer rouge.

Ces deux-là semblent dans le dénuement le plus complet.

Quelques jours plus tard, elle les retrouve.

Sans trop se poser de questions, Heidi approche la jeune femme tout en ayant conscience qu’elle peut la faire fuir à tout moment.

Elle lui donne rendez-vous dans un restaurant si elle le désire.

Quand Heidi la voit franchir les portes du restaurant, elle sait qu’elle a réussi le premier passage.

Sans trop se poser de question, Heidi lui propose le gîte et le couvert, sans penser un seul instant aux conséquences que cela va engendrer dans sa propre famille.

La jeune femme se nomme Willow et son enfant Ruby.

Leurs aménagements dans l’appartement ne se font pas sans heurt.

Chris, le mari d’Heidi, n’a aucune confiance en Willow.

Il existe un compte Twitter qui l’inquiète et il se demande si elle est proche ou non de ce compte sous ce pseudo.

Sans compter qu’il ne veut pas qu’elle reste chez eux éternellement.

Zoé, leur fille, en pleine période de rébellion, ne voit pas non plus d’un bon œil l’arrivée de cette étrange jeune femme et de son bébé qui passe beaucoup de temps à brailler.

Avis du traqueur :

Comme toujours dans les romans de Mary Kubica, des faux-semblants et des apparences trompeuses qui nous désorientent.

Elle joue avec le temps.

Les chapitres sont racontés du point de vue de chaque protagoniste.

Parfois, une scène est racontée par trois personnes différentes avec trois visions complètement différentes.

La distorsion de réalité est impressionnante.

Elle joue avec notre psyché en faisant apparaître des fragilités chez chacun de ses personnages et en les laissant s’amplifier tout en racontant son histoire.

On est avec Heidi que l’on découvre au fur et à mesure. L’auteur nous distille des faits marquants de sa vie qui expliquent ses propres réactions.

On la voit se transformer.

L’auteur raconte à sa manière l’histoire de Willow.

Elle joue avec nos nerfs et ça marche plutôt bien.

Puis, il y a Chris, le mari.

Il essaie tant bien que mal de gérer une situation qu’il ne comprend pas et qui lui échappe de plus en plus.

Au fil des pages, il se rend compte que certains problèmes passés n’ont pas été solutionnés.

Ce qui arrive aujourd’hui est peut être le résultat d’hier.

Tout se désagrège sans qu’il ne puisse faire grand-chose.

Des microfissures qui s’agrandissent jusqu’à faire s’écrouler l’édifice le plus résistant.

Des études psychologiques profondément travaillées et qui marquent en profondeur.

Des histoires bouleversantes qui laissent flotter dans notre esprit les personnages de ces histoires longtemps après le livre fini.

Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

L’inconnue du quai de Mary Kubica Éditions Harper Collins

Pour vous procurer ce roman : https://amzn.to/2ZQ8jBT

Du même auteur

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X