Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

Ne pars sans moi de Gilly Macmillan

Novembre 2013,

Un an de passé depuis la disparition de Ben.

Sa mère, Rachel, nous raconte le déroulement de l’enquête. Chaque étape et chaque moment qu’elle a traversé.

Nous découvrons par la même occasion le point de vue de James Clemo, le policier chargé d’enquêter sur la disparition de Ben.

Tous les deux racontent ce qui leur est arrivé et comment ils essaient d’avancer.

Un an plus tôt,

Rachel et Ben se promènent dans les bois. Il fait frais, mais ces quelques instants de joie et de tranquillité leur permettent de récupérer des difficultés qu’ils ont traversé ses derniers mois.

À huit ans, Ben est un petit garçon en pleine santé.

Il déborde d’énergie, saute d’un talus à l’autre.

Il respire à plein poumons les odeurs de mousse et d’arbre. Ses cheveux blonds s’ébouriffent dans le vent.

De son côté, Rachel pense aux photos qu’elle pourrait prendre.

Ben porte son blouson rouge, il saute de partout et éclate de rire.

Il joue avec Skittle, petit cadeau de son père avant qu’il ne les quitte pour sa nouvelle femme.

Aux alentours de 16h30, le froid de la forêt se fait mordant.

Ben demande à Rachel s’il peut partir devant. Il connaît le chemin et il est grand maintenant.

Après quelques instants, Rachel donne son accord.

Elle voit son fils partir devant elle, accompagné de son chien. Tous deux se font avaler par la forêt. Quelques minutes plus tard, elle rejoint le point de rendez-vous.

Elle est seule, aucune trace de Ben ni du chien.

La corde sur laquelle il pouvait se balancer est vide.

Pendant quelques minutes, Rachel, pensant que son enfant joue à cache-cache, le cherche puis finit par l’appeler.

Les minutes s’écoulent.

Elle se met à hurler son nom.

Sa peur rampe, de plus en plus forte, de plus ne plus oppressante.

Cette peur primale, qui vous étreint les entrailles et les broie.

Arrivée au parking, elle rameute tout le monde et appelle la police.

Ben a disparu !

Pendant ce temps, toutes les personnes présentes se lancent à la recherche de Ben. Il reste introuvable. On retrouve Skittle, la patte cassée.

La police rapplique avec des chiens. Ils organisent avec la population une gigantesque battue, quadrillant la forêt et les alentours.

Les enquêteurs sont sur des charbons ardents.

Ils savent que plus le temps passe, plus les risques deviennent élevés.

Les premières heures sont vitales, et là, ils n’ont rien. Une équipe lance un appel. Ils ont trouvé des habits d’enfant.

La police prépare avec Rachel une conférence de presse devant tout un parterre de journalistes.

Rachel est dans tous ses états. Son fils est quelque part, dehors, en danger de mort et elle ne peut rien faire.

Elle a un texte précis à lire devant les caméras.

Et là, c’est la catastrophe, malgré toutes les répétitions, elle s’effondre en direct, perd son sang-froid et prononce des phrases incompréhensibles.

Dans les minutes, les heures et les jours qui vont suivre, les réseaux sociaux et les chaînes d’information vont passer en continue la conférence de presse.

Chacun va y aller de son petit commentaire.

Tous les haters vont se déchaîner avec plaisir et délectation. Ils vont hurler au loup et la traiter de mauvaise mère, de femme indigne et d’autres délicatesses du genre.

James Clemo est chargé de l’enquête.

En plus des pistes standards et du mode opératoire toujours mis en place lors des disparitions d’enfants, il se plonge dans la vie de Rachel et de son ex-mari.

Ce qu’il découvre pourrait donner une nouvelle vision de la disparition de l’enfant. Peut-être que la vérité se trouve ailleurs. Tout au long du livre, on est tenu par le suspens.

On fait des allers et retours avec le présent ce qui nous permet d’avoir plusieurs chronologies.

Malgré tout, l’auteur arrive à nous donner de la matière sans pour autant délivrer au lecteur la moindre idée de ce qui va arriver.

Nous suivons l’enquête du point de vue de la mère et de l’enquêteur.On est plongé dans le cauchemar de la mère.Rongée par le regret d’avoir laissé partir son fils seul.

Elle revit des milliers de fois ce même moment.

De son côté, l’enquêteur se laisse envahir par ses craintes. Son unique but, retrouver l’enfant.

Chaque minute compte.

Chaque piste doit être suivie et contrôlée.

Avis du traqueur :

L’auteur est maligne, elle place des twists à plusieurs endroits ce qui bouscule la narration et les personnages.

On est complètement embarqués par ce récit, pris par le rythme de l’histoire.

Jusqu’à la dernière ligne, on attend, tremblant, pantelant.

Que s’est-il passé dans les bois ?

Des personnages très construits et terriblement réalistes.

Une histoire parfaitement racontée et contrôlée de main de maître.

C’est comme de plonger dans le journal intime de chaque intervenant.

La rétrospective d’un fait divers que l’on vit de l’intérieur et qui nous retient jusqu’à la fin.

Un coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur pour un polar bouleversant.

Ne pars sans moi de Gilly Macmillan Éditions Pocket

Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2MGsznU

Du même auteur :

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X