Piège à flic de Stuart Woods

Jesse Warden est emprisonné dans le pénitencier d’Atlanta. Dans une autre vie, il était flic, marié et père de famille.

Il a été condamné pour vol de fonds sous séquestre et assassinat d’un de ses collègues.

La vie dans un pénitencier n’est pas simple, mais quand en plus, on a été flic, tout devient plus compliqué.

Entre les haines aveugles de toutes les brutes qui habitent les lieux et les caïds qui veulent s’affirmer, Jesse Warden a de quoi s’occuper.

Il passe plus de temps en isolement que dans sa cellule. Dès qu’il sort dans la cour, c’est la même aventure. Une brute s’approche de lui pour lui ouvrir le bide.

A force, il a appris. Ses cicatrices sont là pour en témoigner.

Malgré les assauts répétés, il arrive à survivre en rendant coup pour coup.

Mais il sait que ce n’est qu’une question de temps.

Un jour, alors qu’il a défendu chèrement sa peau, il reçoit une visite de ses anciens collègues.

Ceux-là même qui l’ont envoyé ici et ont jeté la clé. Ceux-là même qui l’accusent d’avoir commis un meurtre qu’il n’a pas fait.

Ils lui proposent une mission suicide, en échange, la liberté s’il réussit.

Cependant, il n’hésite pas longtemps. Rester ici, c’est mourir, autant claquer à l’air libre.

Et puis, s’il existe une toute petite chance d’y arriver, même infime, il doit la prendre, il a la prunelle de ses yeux à récupérer.

Elle l’a maintenu en vie jusqu’à maintenant.

Dans une toute petite ville de l’Idaho, une secte néo-nazie est fortement suspectée de faire du trafic d’armes.

Ce n’est pas la première ni la dernière, mais celle-ci semble bien organisée. Toutes les tentatives pour s’en approcher se sont soldées par des échecs.

Cependant, celle-ci est différente. Il semble que le leader et sa garde rapprochée soit très bien organisés.

Une secte néo-nazie, armée jusqu’aux dents, qui semble contrôler la ville entière et avoir des ressources financières très importantes.

Le gouvernement ne veut pas d’un autre Waco. ils vont utiliser une chèvre.

Jesse sait qu’il est en position de force sur ce coup-là. Et il a deux ou trois coups à rendre.

S’ils ont fait appel à lui, c’est qu’ils sont coincés et bien comme il faut.

Il a un double objectif désormais : mettre hors d’état de nuire une bande de fous furieux, mais aussi, se venger de ceux qui ont monté le coup pour qu’il se retrouve derrière les barreaux.

Première chose qu’il fait, dégager ceux qui lui ont préparé une légende.

Si les derniers envoyés ne sont pas revenus, il faut faire différemment.

Qui plus est, il a besoin de plusieurs jours pour se débarrasser de l’odeur du pénitencier et pour reprendre pied dans le réel.

Il va se rendre dans ce bled paumé par la route.

À peine arrivé à Saint-Clair, Jesse rentre dans le bar du coin pour un solide petit déjeuner.

Il regarde le journal du jour, c’est une bonne manière de se tenir au courant de la vie du coin.

Quelques minutes plus tard, Pat Casey, le flic du coin l’aborde et lui pose quelques questions.

Avant de rentrer chez Nora, il avait observé rapidement la petite ville.

Des habitations classiques, des magasins à l’ancienne, mais un hôtel de police flambant neuf.

Il a compté cinq voitures de patrouille. Pour une toute petite ville comme celle-ci, c’est énorme.

En tout cas, ils sont rapides, la ville est complètement cadenassée.

Toute personne qui y pénètre est aussitôt repérée.

Il discute avec Pat Casey en sachant que c’est leur première approche.

Il va devoir jouer serré.

Sous ses airs de ne pas y toucher, il comprend que le flic lui fait passer un interrogatoire en bonne et due forme.

Tout va être vérifié, de ses dires jusqu’à sa plaque d’immatriculation.

Il déroule sa légende en espérant que de son côté, tout est prêt pour valider ses dires.

Alors qu’il se promène dans la ville histoire de la « renifler » il se rend compte que rien n’a changé ici depuis plusieurs dizaines d’années.

Un peu comme si le temps s’était arrêté.

Il croise Casey sur sa route qui lui indique une adresse où dormir parce que le motel ça fini par coûter cher.

La légende a passé le premier test.

Avis du traqueur :

Un thriller absolument implacable et très juste.

Un rythme qui tient en haleine de bout en bout, des moments de tension dingue.

L’auteur maîtrise l’histoire et nous mène par le bout du nez jusqu’à la toute fin.

On vit au plus près des personnages du roman, on a peur avec eux.

On est envahi par la tension qui monte en puissance.

Un déroulement plein d’action et une fin survitaminée où tout le monde en prend pour son grade.

Un héros imparfait pour une histoire parfaitement ficelée. Une histoire parfaitement structurée et très bien racontée.

    Piège à flic de Stuart Woods Livre de Poche

    Pour vous procurer ce livre: https://amzn.to/2WCB4Dq

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X