Promesse de Jussi Adler-Olsen

Comme à chaque fois, la patte de l’auteur frappe en plein cœur. Avec des mots simples et une description épurée, il décrit une situation aussi dramatique que bouleversante.

Vingt novembre 1997, une jeune fille sort de son rêve. Pourtant, elle s’y trouvait bien. Aucune douleur, aucune crainte.

Maintenant, elle se rappelle le choc de la voiture, les bruits de son corps quand le véhicule l’a percuté.

Seule, perchée dans un arbre, les os fracassés, la douleur se diffuse dans tout son corps.

Bientôt, son cœur montre des signes de faiblesse.

La souffrance s’estompe. Elle se sent libre, la délivrance arrive. Alors c’est donc ça !

Vingt-neuf avril 2014 le téléphone sonne dans le Département V. Carl Mørck finit par décrocher.

C’est un appel du brigadier Christian Habersaat de la police de Bornholm, du commissariat de Rønne.

Carl et son caractère légendaire l’éconduisent sans y porter trop d’attention. Petit souci, une paille, une peccadille, presque un léger souffle.

Quelques minutes après avoir été jeté par Carl, il lui a envoyé un mail dans lequel il raconte que le Département V était son dernier espoir, il n’en peut plus.

Le Département V Quèsaco?

D’abord, on a créé le Département V pour Mørck. Pour avoir la paix.

La bonne blague ! Tranquille avec Carl Mørck !

Le Département V traite les Cold case (affaires classées).

Toutes les affaires nationales non résolues, oubliées, ou simplement mises de côté par des incompétents. Tous ces dossiers finissent dans leurs bureaux du sous-sol.

Du coup, il y en a beaucoup et Carl Mørck n’est pas un gus facile à manipuler.

Le lendemain du coup de fil, le brigadier Christian Habersaat s’est habillé en tenue d’apparat pour son pot de départ. Tout a été lustré et brille de mille feux, tout est parfait. Il attend que tout le monde arrive.

En même temps, il n’y a personne ou seulement ceux qui se sont sentis obligés de venir. Il ne peut pas leur en vouloir.

Sa passion dévorante de ces dernières années a fait place nette autour de lui. La technique de la terre brûlée.

À ne s’occuper que d’une chose, tout le reste se délite, y compris ses rapports avec ses proches.

Maintenant, il sait. Sa décision est prise.

Il sort l’arme de son étui et se fait sauter la tête.

Carl Mørck est un enquêteur hors du commun. Il ne lâche rien, ni personne.

Il est ronchon, pas pédagogue pour deux sous et ne respecte pas sa hiérarchie. En tout cas, c’est l’image qu’il renvoie aux autres.

Il a la répartie acide et arrive à faire disjoncter tout le monde.

Pour l’aider dans ses différentes tâches, on lui adjoint, Hafez el Assad (quel incroyable bonhomme).

Dans chaque opus, on en apprend un peu plus sur ce drôle d’homme aussi efficace que mystérieux.

Assez matois pour trouver des informations normalement intouchables et assez dangereux pour se faire obéir par des chiens prêts à les boulotter : une histoire à lui tout seul.

Il y a Rose, cette très chère Rose, que l’on découvre d’un opus à l’autre. Elle est redoutable et réussit à abattre un travail considérable.

Il reste Gordon, futur avocat qui vient s’ajouter à l’équipe de choc.

Une équipe hétéroclite qui a fait sauter de nombreux verrous et dévoile des secrets aussi bouleversants et retentissants dans tout le pays.

Ces quatre personnes, toutes très différentes les unes des autres, s’avèrent aussi efficaces que redoutables.

Quatre individus esquintés par la vie qui s’accrochent les uns aux autres pour se lever le matin et aller gratter.

Chaque affaire les soude un peu plus.

Ils nous embarquent dans cette nouvelle affaire dès les premières lignes.

Dès le départ, c’est Rose qui prend les choses en mains.

C’est elle qui apprend le suicide du brigadier Christian Habersaat.

Ni une ni deux, les voilà partis en bateau pour l’île de Bornholm vers le commissariat de Rønne.

Sur place, ils cherchent à comprendre pourquoi l’homme a commis l’irréparable.

Ils découvrent un individu torturé par une ancienne affaire non résolue.

Une jeune fille tuée, le corps projeté dans un arbre et son vélo complètement broyé de l’autre côté. À l’époque, le décès est classé comme accident avec délit de fuite.

La mort de cette jeune femme obsède Habersaat nuit et jour. Il est persuadé qu’elle n’est pas accidentelle.

Il n’est pas enquêteur de métier et n’a pas les moyens technologiques de maintenant.

Il va se lancer à corps perdu dans cette enquête. Il va tout sacrifier. Sa vie de famille, sa relation avec son fils, sa femme.

Il va aller jusqu’au bout du moindre indice, le moindre morceau de fil qu’il peut tirer.

L’équipe va sur les lieux de l’accident. D’après la position du corps, les blessures et le vélo retrouvé, ils devinent que c’est un meurtre.

Comment découvrir quoi que ce soit dix-sept ans après.

Ils se rendent dans la maison du policier. Dès la porte de la maison franchie, ils restent cois.

Toute l’énergie d’une vie s’étale devant eux. La psychose du policier est partout.

Des piles et des piles de papiers, des documents, des notes. La somme des recherches d’une vie qui a fini par le tuer.

Carl en est maintenant persuadé. Le brigadier Christian Habersaat s’est suicidé parce qu’il n’avait plus l’énergie ni le moindre indice lui permettant de finir l’enquête.

Un passage de relais sanglant pour que justice soit rendue sur l’assassinat de cette jeune femme.

Ils vont devoir reprendre à zéro une enquête commencée dix-sept ans plutôt.

La seule différence est qu’ils sont plusieurs. Habersaat a labouré le terrain ; Carl et ses petits camarades de jeux vont devoir trouver un angle d’approche différent.

Sur une île qu’ils ne connaissent pas et une région complètement différente ; ils vont secouer le cocotier.

En parallèle de l’enquête, on entre dans la vie de Pirjo et du groupe qu’elle codirige avec Atu Abanshamash.

À eux deux, ils dirigent un groupe basé sur la spiritualité et le bien-être.

Atu est le guide, charismatique, magnétique, Pirjo est sa vestale. Elle règle les problèmes du quotidien.

On voit arriver certaines personnes qui se font éblouir par Atu et se font embarquer dans la secte. Tout est construit autour de lui, des croyances générales et de la méditation.

Peut-être l’une des enquêtes les plus difficiles de tous les opus.

Ils n’ont rien, aucun témoin, aucun nom, aucune preuve tangible, aucun mobile.

À force d’interroger tout le monde, ils apprennent l’existence d’un homme charismatique qui semble faire tourner la tête de toutes les femmes.

Même avec ça, l’équipe tourne en rond.

De notre côté, on découvre de plus en plus de choses sur Pirjo et Atu.

Carl et Assad se battent contre des montagnes, mais arrivent à avancer. Le puzzle commence à se mettre en place. Il manque toujours le vrai nom de l’homme et le mobile du meurtre.

On retrouve l’affaire que Mørck a vécue.

Celle qui l’a envoyé dans ce service et l’a transformé en profondeur. On remue les souvenirs de ses coéquipiers.

Anker mort, Hardy handicapé à vie et Carl qui ne vit que de regrets qui l’empêchent d’avancer.

Et voilà que des indices pointent leur nez.

Avis du traqueur :

Tintintin, j’attends la suite avec hâte !

Nous avons l’habitude de voir les pays nordiques comme l’exemple où tout se passe à merveille, où tout est parfait.

L’auteur nous présente sous un jour nouveau une société avec ses défauts et ses absurdités.

Par la même occasion, l’auteur construit une histoire autour d’une secte en la présentant de manière très juste et en montrant à quel point certains, en position fragile, peuvent se faire embarquer et manipuler par des hommes et des femmes sans foi ni loi, prêt à tout pour avoir le pouvoir et l’argent.

Un jeu de piste à travers tout le pays pour trouver un individu manipulateur et remarquablement intelligent qui vit sa vie tranquillement.

On découvre des destins brisés, des vies gâchées et des espoirs arrachés.

Un très bon polar parfaitement construit qui nous entraîne sur des chemins aussi mouvementés que flippants.

Les personnages sont très prenants et nous embarquent dans leur destinée.

Les enquêteurs sont touchants par leurs fêlures et par leurs acharnements à aller jusqu’au bout.

Promesse de Jussi Adler-Olsen Éditions Livre de Poche

Pour vous procurer ce livre: https://amzn.to/2q1nuvM

Du même auteur

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X