Tais-toi, à moins que ce que tu as à dire vaille mieux que le silence de Christophe Terribilini

Alessandro, quarante ans, vient d’enterrer sa mère.

Depuis vingt ans, il vit comme il peut dans une jolie maison située au sommet d’une colline de Toscane.

Cependant, Il déprime, reste enfermé et se morfond en se parlant tout seul. Il sombre petit à petit.

La mort de sa mère l’oblige à se confronter au réel.

Le courrier, les factures, le notaire, la vraie vie quoi.

Sa vie d’avant s’est terminée par la mort de sa mère, il va devoir se confronter à des réalités qu’il fuit depuis belle lurette.

Il doit faire sa mue.

Ses voisins, le voyant s’enfoncer, le secouent un peu. Mais c’est surtout leur fille qui pousse sa porte.

Il la gardait enfant et n’en garde pas un bon souvenir.

Sauf que devant lui, la jeune fille est devenue une jeune femme.

Elle l’oblige à trouver quelque chose à quoi se raccrocher. Elle le pousse à remonter à la surface.

Alessandro cherche et cherche encore, mais rien dans ses souvenirs ne lui permet de s’ancrer dans le réel.

Sauf peut-être cette histoire que son père lui racontait enfant.

Un vieux récit, presque une légende, qui se transmet de père en fils, d’une génération à l’autre.

Une histoire de cape et d’épée qui se déroule à Naples en 1647.

Des chevaliers qui ont volé un énorme trésor et qui ont fui.

En même temps, on en apprend un peu plus sur Alessandro et son enfance.

Son éducation si particulière et c’est un doux euphémisme.

Il a côtoyé des artistes et des intellectuels mais pas d’autres enfants.

Cette incapacité à être présent dans le système classique l’a fait évoluer différemment des autres.

Et, il y a cette tragédie enfant, qui l’a profondément marqué.

Avec sa gentille voisine, ils vont prendre la route.

À l’aide de ses souvenirs, des tableaux de Salvador Rosa, peintre du XVIIe siècle et de ses énigmes, les voilà partis à l’aventure.

Ils vont marcher, tout des les deux, dans les pas de l’histoire avec pour objectif de trouver un trésor enfoui quelque part des siècles plus tôt.

Ils vont traverser l’Italie et plusieurs pays d’Europe.

Avis du traqueur :

Un roman quelque peut différent de mes lectures.

Il m’a surpris et touché.

Sur un fond d’Histoire, de peintres, de tableaux et de Renaissance, nous marchons auprès d’Amanda et d’Alessandro.

Un début qui se veut un peu lent (un peu trop long pour moi) mais qui présente bien les personnages et nous permet de mieux les découvrir.

Une jolie aventure qui nous plonge dans l’histoire.

Des indices et des problèmes que l’on solutionne.

Dans leurs pas, nous parcourrons les routes et découvrons différents pays.

Jusqu’au bout, nous suivons des personnages aussi différents qu’attachants.

Une lecture agréable et pleine de découvertes.

Un roman à dévorer comme des chouquettes.

    Tais-toi, à moins que ce que tu as à dire vaille mieux que le silence de Christophe Terribilini

    Éditions Bookelis

    Pour vous procurer ce livre: https://amzn.to/3eHu1z9

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X