Un avion sans elle de Michel Bussi

Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

En 1980, un avion ce crash dans le Jura sur le Mont terrible, les sauveteurs avancent avec précaution au milieu de l’apocalypse.

Tous savent que les images enregistrées par leur cerveau resteront gravées sur leurs rétines pour le restant de leurs jours.

Parce que les images de cadavres calcinés et des bouts de taule tranchants comme des lames de rasoir jonchent le sol et leurs cerveaux.

Tout autour ce n’est que dévastation et horreur.

Et pourtant, quelque part la vie a pu résister.

Un secouriste découvre l’impensable. Un être vivant, qui respire, qui vit. Un survivant ou plutôt une survivante.

Un bébé.

Pourtant, de ce miracle, va découler une somme de drames et de meurtres que personne n’aurait pu imaginer.

Deux familles réclament la petite fille.

Parce qu’il y avait deux bébés à bord de l’avion et que la tristesse est trop grande.

Deux bébés du même âge et de même sexe.

Leurs parents sont morts, restent les grands-parents, chacun réclame l’enfant pour survivre au drame.

Les deux familles vont tout tenter pour récupérer la petite fille.

Deux familles très différentes l’une de l’autre.

D’un côté, il y a les De Carville, capitaine d’industrie, fleuron de l’État français.

De l’autre, il y a les Vitral, une famille modeste et besogneuse.

Pour la première famille, la petite fille s’appelle Lyse-Rose, pour l’autre, c’est Émilie.

Après des mois interminables de batailles judiciaires et d’experts, c’est Émilie Vitral qui rentre chez elle.

De leur côté, les De Carville ne lâchent rien.

Ils embauchent un détective privé pour une mission hors norme.

Crédule Grand-Duc va avoir pour mission de poursuivre l’enquête là où la police s’est arrêtée.

Ils veulent l’absolue certitude de l’identité de la jeune fille.

Pour ce travail, il touchera une forte somme d’argent et tous ses frais seront remboursés. Tous les moyens pourront être utilisés.

Seule obligation, l’enquête prendra fin à la minute où Émilie aura atteint ses dix-huit ans.

1998, Émilie a dix-huit ans.

Elle ne sait rien de ce qui va se dérouler. Pour le moment, elle doit prendre une terrible décision.

Pour cela, elle fuit Marc, son frère et disparaît des radars. Elle coupe son téléphone et part.

Juste avant, elle tend à Marc un petit carnet à lire.

Ce cahier, c’est toute l’enquête de Crédule Grand-Duc depuis dix-huit ans.

Toutes les pistes qu’il a suivies jusqu’au bout du bout, tous les indices qu’il a pu trouver et analyser.

Tout y est !

Émilie part en courant.

Comme à son habitude, elle a tout prévu. Elle s’est arrangée pour que Marc reste à sa place.

Puisqu’il doit attendre et que la curiosité le ronge, il ouvre la première page et se met à lire les pattes de mouche du détective.

L’heure est passée.

Avec ce qu’il vient de découvrir, Marc se met en route et part à la recherche de sa sœur.

On découvre l’histoire de leur vie à travers ce journal, mais pas uniquement.

L’auteur intègre d’autres interlocuteurs forts.

Ainsi, on rencontre l’autre fille des De Carville, Malvina un drôle de zèbre !

Avis du traqueur :

Malvina, là, je n’écrirais rien sur elle afin que chaque lecteur ait la surprise.

Tout au plus, je dirais qu’il fallait avoir cette drôle d’idée. Elle entraîne dans son sillon une certaine dose de folie.

L’auteur a plusieurs types de narration pour donner un rythme différent.

Marc qui enquête en suivant les mots du journal. Parfois, Bussi fait des allers et retours auprès d’Émilie.

C’est là toute l’intelligence de l’auteur, on bouge avec les personnages.

L’histoire se déroule dans un sens, puis brusquement, au détour d’un chemin, on part vers autre chose.

Marc enquête à sa manière et parfois, il s’arrête et poursuit la lecture du journal.

Un gigantesque puzzle, un chronomètre que le maître horloger met en route. On a envie de tourner les pages de plus en plus vite pour connaître le fin mot de l’histoire.

Comme d’habitude, l’auteur est malin, il sème des indices en cours de route et pose des questions qui demandent des réponses.

Qui est vraiment la jeune femme ?

S’appelle-t-elle Émilie ou Lily-Rose ?

Pourquoi fuit-elle Marc ?

Surtout, quelle est cette dernière preuve irréfutable que le détective a trouvée ?

Et bien sûr, qui tue et pourquoi ?

Un roman Coup de cœur qui se dévore.

Des personnages attachants, certains qui glacent jusqu’aux os.

Un suspense intense, des rebondissements, en veux-tu en voilà et des retournements de situation qui nous retournent comme des crêpes (si si).

Des vérités taquines qui fauchent au dernier moment.

Michel Bussi nous tient à la gorge jusqu’à la dernière ligne.

Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

Un avion sans elle de Michel Bussi Éditions Presses de la Cité

Pour vous procurer ce livre : https://amzn.to/2YVJOXM

Du même auteur :

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X