Un Sac de Solène Bakowski

Gros Coup de ♥♥♥♥♥ du Traqueur

En pleine nuit, Anna-Marie Caravelle a parcouru à pied les rues de Paris.

Elle s’est arrêtée.

À cet instant précis, là, elle se trouve où elle le désire.

La façade du Panthéon se dresse devant elle, pleine de majesté tout en dégageant le respect et la toute-puissance de ceux qui y sont couchés pour l’éternité.

Elle fixe l’édifice, stoïque, le corps tendu comme un arc, le cœur battant la chamade. C’est la fin de son parcours. L’aboutissement de tout ce qu’elle a vécu en amont.

Depuis sa naissance jusqu’à maintenant. Tout son parcours, tout ce qu’elle a vécu, fait et ressenti, tous ces instants qui ont traversés sa vie.

Tout se rejoint à cet instant.

Contre son corps, elle serre, entre ses bras, un sac contre sa poitrine. Comme un objet précieux entre les serres d’un aigle.

Son regard brûle d’intensité devant l’édifice.

En regardant le bâtiment public, les souvenirs affluent. Tout lui revient, son histoire, ses rencontres, tout ce qui a fait qu’elle se trouve ici, cette nuit, à cet endroit précis.

Et là les enfants, on embarque dans une histoire absolument incroyable.

IL ÉTAIT UNE FOIS……

Son histoire commence alors qu’elle se trouve encore dans la matrice protectrice de celle qui lui donnera le jour.

Sa mère, Élise Caravelle, est profondément amoureuse de son mari.

Tout va pour le mieux sans compter qu’elle vient de se rendre compte qu’elle porte le fruit de leur amour dans ses entrailles.

Alors qu’elle rentre de quelques jours de voyage, la nouvelle tombe. Son mari s’est suicidé.

La jeune femme s’effondre.

Toute joie disparaît, son soleil s’est éteint.

Élise se ferme au monde. Enfoncée dans un profond mutisme, elle ne bouge ni ne parle. Elle se laisse sombrer en attendant la dernière délivrance.

Monique Bonneuil est une voisine bien agréable. Toujours tirée à quatre épingles et prête à tout pour arranger tout le monde. Elle vit seule et cette solitude lui pèse.

Presque, naturellement, Monique entraîne Élise dans son appartement et tente de la tirer de sa léthargie.

Au bout de quelques semaines, les premiers signes de grossesse apparaissent.

Bien que consciente, Élise décide de ne rien donner à Monique.

Les gestes de celle-ci autrefois doux deviennent plus durs, voire brutaux.

L’arrondi du ventre transforme leur relation.

Monique choisit l’enfant au dépens de l’enveloppe.

Les jours passent.

Les premières contractions apparaissent, Monique entraîne Élise dans la salle de bain et la glisse dans la baignoire.

L’accouchement se passe bien.

Le bébé est une fille, elle la nomme Anna-Marie.

Le bébé se porte bien, mais il est marqué par une particularité.

Monique se débrouille pour se débarrasser de la mère et garde la fille.

Elle ferme les persiennes et les rideaux. L’appartement devient sombre.

Ainsi, commence la vie d’Anna-Marie, dans le clair-obscur, elle grandit.

À 13 ans, elle se rebelle et les premières frictions apparaissent.

Les premières pulsions aussi.

Première ligne jaune, premier dépassement.

Elle dégoupille, elle assassine Monique et s’enfuit.

Pour la première fois, elle est dehors, libre.

Elle s’enivre de cette nouvelle liberté et respire l’air à pleins poumons. Elle peut enfin partir à la découverte de ce qu’elle a rêvé et fantasmé.

L’extérieur devient son nouvel univers et il est sans fin.

Un peu, par hasard, elle rencontre un jeune SDF qu’elle trouve magnifique. Grace à lui, elle apprend les codes de la rue, mais aussi sa dureté. Malgré cela, à ses côtés, elle passe ses plus belles années.

Deuxième ligne jaune, un troisième larron vient déséquilibrer leur duo, sa vie bascule…..

Avis du traqueur :

Un roman noir, très noir qui vous attrape dès le début.

Solène Bakowski raconte la vie d’Anna-Marie Caravelle en déroulant sa vie et les rencontres qui vont la façonner.

Chacun va lui transmettre une partie de ce qu’elle est.

Une vie atypique en plein milieu d’un monde normal. La réaction, de monsieur et madame tout le monde poussés dans leurs retranchements.

Anna-Marie, elle, continue à avancer, remplie de volonté propre.

Quoiqu’il arrive, elle avance, cale sa vie sur les règles à suivre. Bien qu’elle subisse des faits d’une noirceur extrême, elle se débrouille toujours pour sortir la tête de l’eau, en ressortir le meilleur pour elle.

Les dernières lignes glacent.

Une histoire d’un noir d’encre où l’on croise des destins déchirés, tristes parfois terrifiants, mais malgré tout, l’auteur arrive à montrer des moments de bonheur intenses malgré des situations tragiques.

Gros Coup de ♥♥♥♥♥ du Traqueur

Un Sac de Solène Bakowski Éditions Bragelones

Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2Vi1r1r

Du même auteur :

Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X