Vue pour la dernière fois de Nina Laurin

Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

Laine Moréno est caissière dans une supérette le jour et barmaid dans une boîte de strip-tease la nuit.

Elle travaille comme une mule pour s’octroyer un minuscule chez elle. C’est son seul et unique but. Tout ce qui s’y trouve lui appartient et lui donne une certaine sécurité.

Elle a tout transporté à l’intérieur et tout aménagé comme elle le désirait.

Avant de s’appeler Laine Moréno, elle était Ella Santos, une jeune fille enlevée dès l’âge de dix ans par son ravisseur. Il l’a séquestrée dans une cave et violée durant trois ans.

Puis brusquement, il l’a relâchée.

Elle s’est retrouvée dehors, seule, sur le trottoir à l’air libre, enceinte de son bourreau.

Elle a accouché sous x et tenté de se reconstruire. Les services de police n’ont jamais vraiment enquêté sur son ravisseur.

Pas assez blanche de peau !

Elle a été transportée d’un service psychiatrique à un autre sans vraiment qu’un médecin puisse l’aider.

Elle survit en rasant les murs, toujours terrifiée à l’idée que son bourreau soit dans l’ombre, à l’air libre. Elle craint qu’il ne surgisse d’un coup et l’entraîne de nouveau dans cette cave sans que quiconque ne lève le petit doigt pour la chercher.

Cette cave la hante chaque nuit.

Malgré tout, elle tente d’avancer avec les moyens à disposition. Vient le jour où elle tombe sur une photo d’une jeune fille portée disparue.

À chaque fois qu’il y en a une, elle jette un œil, histoire de voir si le portrait lui parle.

Pour celui-ci, le choc est violent !

La jeune fille est son portrait craché au même âge.

Le monstre est de retour, il a recommencé. Pour elle, la vie s’est terminée dans cette cave, mais il y a encore une chance pour cette petite.

Il faut aller vite.

Comment une jeune fille aussi connectée peut disparaître de la surface de la terre de nos jours sans que rien ni personne ne vienne renseigner la police. Avec des caméras, partout, ce n’est pas possible.

Mais le temps joue contre eux !

Les enquêteurs ne trouvent rien, aucune trace, aucun indice. Pas de demande de rançon, pas de suspect, les heures passent.

Puis, vient le moment où l’on apprend que cette jeune fille bien sous tous rapports n’est pas aussi parfaite que cela. En même temps, quand on est ado, on n’est pas toujours rationnel. C’est ce qui donne tout le sel aux parents.

On fait des âneries quand on est ado. On laisse son instinct, pas toujours très clair, s’exprimer.

Laine qui avait décidé de se cacher va devoir se forcer et affronter sa pire crainte.

Chercher à retrouver celui qui l’a brisé avant qu’il ne brise quelqu’un d’autre.

Avis du traqueur :

Avant tout, je suis super fier d’avoir traqué et trouvé ce thriller. Cela fait un certain temps que j’arpente les librairies et que je rame pour trouver un bouquin qui me susurre de jolis mots au creux de l’oreille. Là, il m’a fallu aller dans un recoin de la librairie pour le trouver.

Pour une fois, le quatrième de couverture est plutôt bien fait. J’ai lu quelques pages fissa à l’intérieur, et hop, je me suis lancé.

HEUREUX !

Un roman qui percute tant par son héroïne qui est en mode survie que par ce timing de l’enlèvement.

Vous allez me dire, hou la la ! Encore un roman sur un enlèvement d’enfant, du roman noir et tout et tout, c’est aussi ce que je me suis dit sur les premiers mots de la quatrième de couverture.

C’est un thriller, donc oui, il y a une situation terrible et oui c’est dur, mais il y a aussi une héroïne toute cabossée qui tente par tous les moyens de s’en sortir.

Plusieurs fois, on se demande comment elle arrive encore à tenir debout.

Il m’est arrivé, pendant la lecture, de tenter de me la représenter. Une jeune femme fatiguée, esquintée, mais toujours avec cette étincelle de vie qui fait qu’elle n’est pas restée dans son lit pour se laisser mourir alors qu’elle avait accumulé des moments terrifiants.

Tout au long de l’enquête sur la disparition de la jeune fille, on en apprend plus sur la vie de Laine alias Ella Santos.

Avant qu’elle ne soit enlevée et après.

Pourquoi avoir changé de nom et de prénom.

Plus on en apprend sur elle, plus elle prend vie.

Avec ses propres moyens et grâce à ses déductions, elle est bien décidée à secouer cette enquête sans s’occuper des autres. Elle fonce tête baissée, quitte à mettre du bazar et remuer un passé qu’elle aurait préféré oublier.

Le temps est compté, chaque minute passée par la petite victime et son bourreau seront des souffrances qui ne s’effaceront jamais.

Accrochez-vous, ça secoue…

    Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur

    Vue pour la dernière fois de Nina Laurin Éditions Presse de la cité

    Pour vous procurer ce livre:https://amzn.to/2XiSpPo

    Pour aider le blog, partagez si vous avez aimé, je répondrais à toutes vos questions.

    ABONNEZ-VOUS c’est gratis et surtout MANGEZ DES CHOUQUETTES

    https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f3Ai3Q

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    X